Paris tour eiffelKoutoubiaSacre coeurNotre dameFantasiaArc triompheLa defensePorteur d'eauLaconcordeMadeleineMenaraMosqueeZegzel 0805 2Zegzel 0805 4Zegzel 0805 8Paris tour eiffelKoutoubiaSacre coeurNotre dameFantasiaArc triompheLa defensePorteur d'eauLaconcordeMadeleineMenaraMosqueeZegzel 0805 2Zegzel 0805 4Zegzel 0805 8
Accueil
Nos publications
Actualités
Pratique
Nos activités
Contact

© 2017 CNMF
 

COMMUNIQUE
Mitraillage de la mosquée d’Istres : le CNMF exprime sa consternation et son indignation



Le CNMF exprime son indignation suite au mitraillage dans la nuit de samedi 24 avril à dimanche 25 avril de la mosquée d’Istres.

L’usage d’armes à feu contre un lieu de culte constitue une nouvelle escalade islamophobe d’une extrême gravité, d’autant qu’une boucherie halal a été victime d’une autre fusillade dimanche 25 avril dans la soirée.

Le CNMF demande que tous les moyens soient mis en œuvre pour identifier et condamner les auteurs de ces actes racistes.

Le CNMF condamne avec la plus grande fermeté l’attaque de la mosquée d’Istres et qualifie cet acte barbare et raciste de très grave et demande d’urgence aux pouvoirs publics de tout mettre en œuvre pour traduire rapidement les coupables devant la justice. Cela y va de la paix civile et de la sérénité publique, si de tels actes devaient se renouveler éternellement !

Le CNMF exprime sa solidarité envers la communauté musulmane d’Istres et appelle à éviter le piège et la spirale des violences qui font le jeu de certains extrémistes.

Le CNMF considère que cette provocation scandaleuse et inacceptable ne peut qu’encourager les extrémistes de tout bord, en conduisant manifestement à la haine raciale, au racisme et à la xénophobie.

Le CNMF lance donc un appel à la responsabilité de chacun pour éviter les dérives et dérapages aux conséquences incalculables.

Le CNMF considère que la réponse passe par la lutte, sans complaisance, contre le racisme et les discriminations en condamnant systématiquement les discours intolérants, xénophobes et haineux, sous le prétexte de la liberté d’expression, mais indiscutablement pour appeler à la provocation raciale et à l’islamophobie !

Paris, le 26 avril 2010

Le Conseil National des Marocains de France (CNMF)


 
Dernières actualités