Paris tour eiffelKoutoubiaSacre coeurNotre dameFantasiaArc triompheLa defensePorteur d'eauLaconcordeMadeleineMenaraMosqueeZegzel 0805 2Zegzel 0805 4Zegzel 0805 8Paris tour eiffelKoutoubiaSacre coeurNotre dameFantasiaArc triompheLa defensePorteur d'eauLaconcordeMadeleineMenaraMosqueeZegzel 0805 2Zegzel 0805 4Zegzel 0805 8
Accueil
Nos publications
Actualités
Pratique
Nos activités
Contact

© 2017 CNMF
 

Nicolas Sarkozy et son parti (UMP) ont décidé d’ouvrir un débat sur la laïcité qui vise principalement l’Islam et les citoyens de confession musulmane !

Le CNMF dénonce, une nouvelle fois, la politique de stigmatisation et d’instrumentalisation menées à l’égard des musulmans de France à des fins électoralistes !

Le CNMF demande l’annulation de ce débat, qu’il qualifie d’Islamophobe, dangereux et hypocrite.



 



Décidemment à un an des élections présidentielles, la campagne électorale a démarré sur les chapeaux de roues dont les musulmans et les immigrés sont le dindon de la farce de l’UMP et du FN ; la surenchère ne fait que commencer !

En effet, après le débat sur l’identité nationale, la polygamie, la burqa, le retrait de la nationalité française, la prière de rue, la proposition d’une députée UMP de remettre dans les bateaux les immigrés qui viendraient de la Méditerranée comme réponse à Marine le Pen, le prêche du Vendredi obligatoirement en français … d’un afflux massif de (...)

Le CNMF considère que ce genre de dérives inacceptables sont plutôt motivées par :
- la volonté, de reconquérir, sur le dos des citoyens de confession musulmane et des immigrés, les électeurs séduits par les thèses de l’extrême droite !
- l’instrumentalisation des immigrés en général et les musulmans en particulier comme boucs émissaires de tous les maux de la Société Française, pour tenter de détourner l’attention de l’opinion publique sur l’échec de la politique économique, sociale, sécuritaire… que subissent de plein fouet de nombreuses familles modestes !

Le CNMF refuse cette surenchère populiste et raciste et demande à ce que les citoyens de confession musulmane et l’immigration ne soient plus utilisés comme « boucs émissaires », à chaque fois qu’un gouvernement est en crise d’impopularité ou à l’approche d’un calendrier électoral, une telle approche est indigne et irresponsable ; elle concourt à légitimer les thèses de l’extrémisme et favorise la montée de la xénophobie, du racisme, de l’exclusion et du communautarisme !

Le CNMF ne peut que dénoncer, pour la énième fois, ce genre de stigmatisation et d’instrumentalisation à des fins politiciennes et électoralistes et invite tous les citoyens pour qui la liberté, l’égalité, la fraternité a un sens à s’opposer à ce discours dangereux qui risque de dresser les citoyens entre eux. C’est pourquoi, le CNMF demande l’annulation de ce débat, qu’il qualifie d’Islamophobie politique sous le prétexte de débat sur la place de l’Islam dans la Société Française !

Paris, le 12 Mars 2011.
Le Conseil National des Marocains de France (CNMF)

 
Dernières actualités